Aller au contenu
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de traceurs (cookies) par le site Total Solar Expert.
Ils permettent de réaliser un suivi d'audience et une analyse des comportements pour nous aider à vous proposer une expérience optimisée.
J'accepte Paramétrer les traceurs
6/11/18

Qui se cache derrière nos outils ?

"Ludiques et pédagogiques", découvrez leurs secrets de conception !

Issue d’une famille d’enseignants, Marie-Noëlle WATTIER est une pédagogue dans l’âme. Elle a choisi de s’orienter vers la communication pédagogique et a fondé son agence LudoDago en 2006. Cette professionnelle qui a su garder son âme d’enfant accompagne aujourd’hui de nombreuses entreprises et institutions dans la conception et la promotion d’outils pédagogiques. Elle travaille aux côtés de Total Solar Expert depuis 6 ans. Rencontre.

 

La communication pédagogique étant votre cœur de métier, qu'est-ce qui vous a intéressée dans la démarche Total Solar Expert ?

C’est tout d’abord le fait que l’on s’adresse aussi bien à des élèves d’élémentaire qu’à des collégiens et des lycéens. Je trouve très intéressant de pouvoir adapter un sujet de sensibilisation à différentes tranches d’âges et programmes scolaires. Ce que j’aime aussi c’est qu’il existe une volonté d’innover qui est là depuis le départ. Il y a une écoute de la part de Total Solar Expert pour aller proposer des outils innovants comme des jeux de rôle, des e-learning, des vidéos de Youtubeur. La démarche essaie de se renouveler régulièrement. On cherche à faire des choses différentes de ce qui se fait à l’école et c’est justement ça le but de la communication pédagogique !

 

Pourquoi pensez-vous qu'il est important de s'impliquer dans la création et la promotion de kits pédagogiques conçus et proposés par des entreprises ?

D’abord parce que la plupart du temps on va aborder des sujets qui ne sont pas ou peu traités dans les manuels scolaires. Grâce aux kits pédagogiques conçus par les entreprises, les enseignants ont accès à des ressources différentes et à des activités interactives variées, initiées par des experts et qui parlent de sujets comme l’énergie solaire. Cet aspect-là me semblait donc important et il me parait évidemment primordial d’éduquer au développement durable et de sensibiliser à cette problématique. La démarche Total Solar Expert c’est vraiment de la sensibilisation, on ne vend rien et on n’a d’ailleurs rien à vendre ! Il est essentiel d’avoir une éthique irréprochable et c’est le cas de toutes les entreprises avec lesquelles je travaille : pas de logo, pas de marque, ni de manipulation : une vraie responsabilité sociétale entre entreprises et éducation.

 

Comment concevez-vous vos projets ? D'où vous viennent vos idées pour sensibiliser les 8-18 ans aux enjeux du solaire ?

Tout dépend si je travaille sur des fiches exercices ou si je dois créer des ressources ludiques. Quand je suis sur du sérieux plus « scolaire », je pars toujours du document. Je me dis « tiens, là ce serait intéressant d’avoir une approche sur les énergies en France » donc je vais rechercher des graphiques, des cartes, je vais aller regarder ce qui se dit dans des études et des rapports. Je trouve d’abord le document et je réfléchis ensuite à la manière de travailler dessus en tenant toujours compte des capacités d’apprentissage des élèves et du programme scolaire. En revanche, si je suis en mode invention, je vais essayer d’être dans l’humour ou dans l’émotion. Pour un jeu de rôle par exemple, je vais faire des jeux de mot avec les noms pour faire sourire les élèves : Monsieur Masséné Guale ou Madame Marapla Gedetropik. Je vais vraiment me demander comment je peux les faire rire, comment je peux les intéresser. J’adopte une démarche ludique. Ma ligne directrice c’est « comment les impliquer dans leurs apprentissages » parce que c’est ça la pédagogie !

 

Parmi les ressources complémentaires et les différents aspects de la démarche sur lesquels vous avez eu l’occasion de travailler, lequel préférez-vous et pourquoi ?

Je ne sais pas s’il y a un projet que je préfère, mais il y en a deux sur lesquels je suis particulièrement fière d’avoir travaillé. Tout d’abord, il y a les vidéos réalisées pour l’e-learning Solar Quiz qui mettent en scène un YouTubeur. Je les ai déjà montrées dans des lycées quand je présente mon métier et elles font vraiment rire les élèves. Je suis contente de voir que mon humour fonctionne encore sur des ados. Bon après je le teste souvent sur mes enfants qui sont dans cette tranche d’âge (rires). Je n’ai fait « que » créer le personnage et écrire les dialogues mais je suis très fière de cette réalisation. C’est à la fois innovant, drôle, bien amené et ça pousse à réfléchir. On est vraiment dans ce que je cherche à faire puisque « LudoDago » ça veut dire ludique et pédagogique. Le deuxième projet que j’aime beaucoup c’est le deuxième épisode du dessin animé « Lucas et Satelli » dont on a rédigé la fin « à quatre mains » avec les enfants. Le résultat est sympathique et ce que je trouvais très intéressant c’est qu’il y a une histoire d’amour qui naît entre les deux petits robots, ce que je n’aurais jamais osé faire ! Ce sont les enfants qui ont eu l’idée et je trouve ça génial qu’elle soit venue d’eux. En travaillant avec eux par l’intermédiaire de concours comme ça, on arrive à sortir des choses qui sont encore mieux que si on les avait faites tout seul – et je suis censée être une conceptrice experte (rires) ! Comme quoi, en communication pédagogique, on apprend tous les jours !

Vous venez de changer votre mot de passe. Vous pouvez maintenant utiliser votre nouveau mot de passe pour vous connecter